Lille en « finale » pour accueillir l’Agence européenne du médicament !

 

 

Brexit oblige, l’Agence européenne du médicament (AEM) doit quitter Londres où elle était installée depuis 1995. Pour la récupérer plusieurs villes françaises dont Villejuif, Lyon, Strasbourg et Lille avaient fait acte de candidature. Matignon et Xavier Bertrand, président (LR) du conseil régional, et Martine Aubry, maire de Lille, ont confirmé ce jeudi que c’est la candidature de Lille que la France portera devant la commission européenne, pour une « finale » où la capitale des Flandres affrontera notamment Stockholm (Suède) et Milan (Italie).

 

Ce sera peut-être un de ces facétieux retournements de l’histoire. En 1995, Lille avait déjà candidaté pour recevoir l’AEM et c’est Londres qui l’avait emporté. Mais Londres ne voit plus son avenir dans l’Union. Alors Lille avait crânement joué sa chance en posant sa candidature en fin d’année dernière pour être la ville française susceptible de récupérer le gendarme européen du médicament. Lyon, Villejuif et Strasbourg notamment avaient embrayé ainsi que cinq autres villes.

 

« C’est une très bonne nouvelle »

 

 

Après une audition mercredi dernier devant un comité présidé par Geneviève Fioraso, ex-ministre de la Recherche, c’est donc Lille qui l’a finalement emporté ce mercredi, comme l’ont annoncé Matignon, Xavier Bertrand et Martine Aubry, confirmant une information du Parisien faisant état de l’échec de la candidature de la région Ile-de-France.

«  C’est une très bonne nouvelle  », a indiqué Xavier Bertrand. Martine Aubry (PS) «  se réjouit d’autant plus fortement que ce choix est la reconnaissance des nombreux atouts de notre ville et de notre métropole d’envergure européenne, en termes de recherche, d’innovation et d’industrie en santé et qui toutes les deux bénéficient d’excellentes infrastructures de transport  ». Ce choix éteint par ailleurs l’ambition de Lens-Liévin qui était aussi candidat pour la région.

 

 

La situation géographique de Lille, à 1h30 de Londres et 1h00 de Bruxelles, permet selon les porteurs locaux du dossier un déménagement «  en douceur  » éventuel de l’agence. Selon une source proche du dossier à Matignon, cette dimension géographique a pesé dans la décision finale prise par le Président de la République et Matignon de soutenir la candidature de Lille. «  La France dispose d’un écosystème de santé (recherche, innovation, industrie) exceptionnel, dont Lille est l’un des pôles majeurs  », indique par ailleurs Matignon.

Le président du conseil régional met aussi en avant l’unité politique «  au-delà des clivages  » avec Martine Aubry et la Métropole Européenne de Lille pour porter le dossier, à l’instar d’autres succès comme l’annonce de l’accueil du festival international des séries télés. «  Nous avons de l’immobilier et du foncier disponible pour accueillir l’agence très vite, pourquoi pas entre le conseil régional et Lille Grand Palais. Nous avons aussi des capacités d’accueil pour les familles des agents et les nombreux experts internationaux du médicament qui fréquentent l’agence chaque année  ». L’enjeu est tout sauf anodin : l’AEM compte près de 900 agents et accueille 36 000 visites d’experts chaque année. Sa principale mission est la protection et la promotion de la santé publique et animale à travers l’évaluation et la supervision des médicaments à usage humain et vétérinaire.

 

 

Côté symboles, Xavier Bertrand ne boude par ailleurs pas son plaisir «  devant l’occasion de montrer dans cette région où le FN fait des scores importants que l’Europe, c’est concret  ».

 

 

Décision en juin  ?

Reste une étape à franchir : celle de la « finale » européenne. Un sommet européen doit donner le top départ opérationnel au Brexit le 29 avril. Et c’est lors d’un conseil européen en juin que la décision définitive pourrait être prise, les agents basés à Londres souhaitant être fixés rapidement sur leur sort. Lille doit d’ores et déjà faire face à deux poids lourds que sont Stockholm et Milan, ainsi qu’une vingtaine d’autres villes candidates. Par ailleurs Londres estime que malgré le Brexit, elle pourrait garder l’Agence. A suivre...

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents